Qu’est-ce que le miel ?

La définition juridique est la suivante : le miel est la substance sucrée naturelle produite par les abeilles de l'espèce Apis mellifera à partir du nectar des plantes ou des sécrétions provenant de parties vivantes des plantes ou des excrétions laissées sur celles-ci par des insectes suceurs, qu'elles butinent, transforment, en les combinant avec des matières spécifiques propres, déposent, déshydratent, entreposent et laissent mûrir dans les rayons de la ruche. A l'exception du miel filtré, aucun pollen ou constituant propre au miel ne doit être retiré, sauf si cela est inévitable lors de l'élimination de matières organiques et inorganiques étrangères.

Est-ce qu’il n’y a que du miel ?

Tous les miels que je vends sont 100% purs et naturels. Chacun des pots vendus a une référence de traçabilité. J’ai sélectionné pour vous depuis une douzaine d'années deux apiculteurs pour leur grande exigence qualitative, Camille Vergon en Isère et Michel et François Gacon en Corse. Ils choisissent avec pertinence les lieux de butinage et de récolte. C’est dans un milieu naturel préservé, propice à une bonne santé que leurs abeilles produisent les meilleurs miels. Leur production s’inscrit dans un respect des équilibres et des rythmes de la nature. Ils garantissent l’origine florale, géographique, la pureté et la fraicheur des produits.

 

Vendez-vous des miels Bio importés ?

Je ne vends pas de miel d’oranger provenant d’Espagne, même lorsqu’il est Bio car je crains que certains de ces miels soient récoltés à proximité de cultures intensives où les pesticides sont surabondants et les cultures OGM autorisées. Je ne vous proposerai pas non plus de miel d’eucalyptus provenant d’Australie. Je préfère promouvoir les produits d’apiculteurs français que je connais depuis de nombreuses années et qui travaillent dans des environnements exempts de toute pollution.

Pouvez-vous me vendre le meilleur miel ?

Il n’y a pas du miel mais des miels. Ils sont représentatifs d’une région, d’une saison, d’un terroir. Le miel est élaboré naturellement par les abeilles. Chaque miel est donc unique, chacun à sa personnalité, sa saveur. Je privilégie la diversité, la qualité gustative et nutritionnelle de mes miels, doux, floraux, fruités, maltés, corsés, épicés… Tous ces miels sont bons pour la santé mais chacun a des vertus spécifiques. Certains sont indiqués lorsque l’on a des problèmes respiratoires, d’autres aident à la bonne circulation du sang. Ils peuvent être apaisant, cicatrisant, diurétique, énergisant, lutter contre l’asthme, etc, etc…  D’une année à l’autre ces miels sont différents, selon que la saison a été plus ou moins chaude, froide, pluvieuse, ensoleillée, caniculaire. Cela fait des récoltes plus ou moins concentrées.

Quelle est la différence entre deux miels ?

Leurs goûts, leurs textures, leurs qualités gustatives et leurs vertus,  dépend des fleurs butinées. Il y a des miels monofloraux (une seule fleur : acacia, lavande, châtaignier…) et des miels polyfloraux (plusieurs fleurs : montagne, garrigue, miels de Corse…). Chaque miel récolté impose un savoir-faire particulier. Par exemple, l’acacia est récolté sur une toute petite période, une dizaine de jours. Il suffit qu’il y ait beaucoup de pluie ou de grêle au moment de la floraison et on ne pourra pas faire de récolte de miel d’acacia. De même dans les régions ou les châtaigniers ont eu des maladies, on ne pourra pas placer les ruches, les apiculteurs ne pourront donc pas récolter de miel de châtaignier. Pour le sapin, si c’est une année sans pucerons, l’apiculteur ne récoltera pas de miellat de sapin.

Pourquoi certains miels sont liquides, d’autres solides ?

Le miel contient du fructose et du glucose. Liquide ou cristallisé, cela dépend de la quantité de chacun de ces deux éléments. C’est un phénomène naturel. Un miel comme l’acacia qui contient beaucoup de fructose et peu de glucose ne cristallisera qu’au bout de nombreuses années alors que le miel de bruyère qui contient beaucoup de glucose cristallisera au bout de quelques mois. Il faut savoir qu’il n’y a dans le miel pratiquement pas de saccarose qui est un mauvais sucre (celui qui parfois provoque le diabète). Le miel lui est bien moins calorique que le sucre tout en ayant un pouvoir sucrant beaucoup plus fort. Certaines personnes préfèrent le miel liquide d’autre le cristallisé. Cependant parfois cette transformation fait que le miel devient dur et granuleux et il est alors difficile à consommer. Si votre miel venait à vous paraitre trop dur, nous vous conseillons de ne surtout pas le mettre au micro-onde. Mettez le pot au bain-marie 15 mn afin qu’il retrouve son aspect d’origine. Ainsi il ne perdra pas ses qualités nutritives et ses vitamines. Il restera ensuite liquide au moins six à huit mois.

Qu’est-ce que le miellat ?

Contrairement au miel qui est produit grâce au nectar des fleurs, le miellat provient des arbres qui n’ont pas de fleurs, conifères, chênes…, les abeilles butinent les sécrétions sucrées produites par les pucerons qui se nourrissent des feuilles et bourgeons de ces arbres. Elles les transforment ensuite afin de les entreposer dans les rayons de la ruche.

Les questions le plus souvent posées

2016 06 15 IMG_2725.jpg
images-removebg-preview (2).png
bee-1099005.jpg
alpine-cornflower-3431590_1920.jpg
bees-4126065_1920.jpg
macro-5005059_1920.jpg

Comment faut-il conserver le miel ?

Il est inutile de le mettre au réfrigérateur. Le miel doit être conservé dans son pot fermé à température ambiante dans un endroit sombre et sec.

283.0363-removebg-preview.png

Combien de temps le miel se conserve-t-il ?

Il est conseillé de consommer un miel dans les deux ans. C’est un indice de fraicheur mais il n’est qu’informatif car le miel n’est pas périssable. Il ne s’oxyde pratiquement pas. En vieillissant il se cristallise et se conserve indéfiniment. Les archéologues en ont trouvé dans les tombes égyptiennes qui avaient perdu en partie leurs arômes et leurs caractéristiques gustatives mais étaient encore tout à fait consommables.

Le miel est-il bon pour la santé ?

Seul élément naturel sucrant pour l’homme pendant des siècles, le miel est bien meilleur pour la santé que le sucre. Je ne parle pas du sucre de canne mais du sucre de betterave contenant du saccarose, mal digéré par l’humain et dont l’aspect pour le moins ragoutant oblige à le blanchir à l’aide de produits chimiques décolorants, également peu recommandé pour la santé. Il n’y a, dans le miel, évidemment, pas de conservateur ce qui devient extrêmement rare de nos jours. Il contient des vitamines, des sels minéraux, des oligo-éléments… Ses qualités sont infinies. Il est en plus beaucoup moins calorique et son pouvoir sucrant est supérieur à celui du sucre ce qui vous permettra d’en utiliser moins. Nous connaissons ses vertus calmantes ou énergisantes, il soulage le maux de gorge, facilite le transit intestinal, aide à la circulation du sang, apaise les problèmes respiratoires. De plus, le miel a une valeur énergétique élevée et c'est donc un produit idéal pour les enfants, les personnes âgées et les sportifs. Le miel est également un bon remède contre le rhume. De plus, le miel possède un pouvoir antibactérien, très utile pour soigner des plaies.

Pourquoi certain miels paraissent-il plus sucrés ?

Souvent lorsque des clients goutent le miel de lavande ils le trouvent sucré. Les abeilles qui butinent le nectar des fleurs de lavande produisent un miel très doux, fruité avec des notes épicées de vanille. Dans un miel ce qui contrebalance le sucré est l’amertume. Plus un miel est amer moins il paraitra sucré. C’est ce qui explique qu’un miel de châtaignier par exemple le paraitra beaucoup moins qu’un miel de lavande. Chaque client a ses préférences, l’équilibre est à trouver en fonction de son palais.

Quel est le pouvoir de la gelée royale ?

De tous temps l’homme s’est penché sur les pouvoirs incroyables de la gelée royale. Par l’observation il s’est aperçu que pour faire naitre ses ouvrières, la reine pondait un œuf dans chaque alvéole. Pendant 3 jours, après que l’œuf ait éclos, il était nourri afin de devenir larve avec de la gelée royale et multipliait son poids par 1000 (sorte de super lait hyper-vitaminé pour bébé). Puis à partir du 4eme jour la larve était nourrie avec une bouillie larvaire, composée de pollen fermenté et de nectar, ce qui allait stopper sa croissance. Son espérance de vie est en saison approximativement de 45 jours. La larve d’une reine, par contre, est nourrie jusqu’à sa naissance puis toute sa vie, exclusivement à la gelée royale, ce qui explique vraisemblablement sa plus grande taille et surtout le fait qu’elle vivra de 4 à 5 ans, soit, 40 fois plus longtemps qu’une ouvrière.

Ce super lait hyper-vitaminé est encore de nos jours une énigme mais nous connaissons en partie ses composants : 66% d’eau, 13% de protides, 14,5% de glucides, 4,% de lipides, mais c’est dans les 2% restant que l’on trouve les concentré d’éléments vitaux : acides aminés, vitamines B (B3, B5, B8, B9), minéraux (cuivre, phosphore, fer…), oligoéléments, l’acétylcholine, substance antibactérienne et antibiotique.

Plusieurs effets de la gelée royale ont été constatés : c’est un stimulant puissant contre la maladie qui agit aussi sur le moral en luttant contre l’état dépressif. Elle combat la fatigue en accélérant la récupération, augmente les performances physiques et psychiques et stimule l’appétit. La gelée royale améliore la mémoire et l’activité sexuelle et accroit la résistance au froid en combattant les infections. Elle renforce les défenses naturelles et ralentit le vieillissement de la peau, des cheveux et des ongles. C’est un revitalisant, rééquilibrant, régulateur des grandes fonctions organiques qui provoque une sensation de bien-être. La gelée royale est recommandée aux sportifs et aux étudiants en examens.