Philippe Alfonsi

Grand consommateur de miel depuis toujours, je suis devenu tout naturellement en 2008 apiculteur amateur après une formation au rucher-école de Vincennes. Parallèlement l’AMOP m’a accueilli et j’ai pu m’occuper de mes trois premières ruches.  Cette association regroupe une centaine d’apiculteurs sur des ruchers communs qui permettent d'échanger nos expériences, en particulier le Potager du Roy à Versailles où le miel de l'association est vendu dans la boutique, mais également Meudon, Champlan, Chaville et Jouy-en-Josas ou j’ai pu implanter mes deux premières ruches ruches.

9 Alfonsi.jpg

En tant que courbevoisien, en 2015, la mairie à sollicité l'association pour créer un rucher. Cela m’a permis d’installer trois nouvelles ruches sur le toit de son nouveau Centre Évènementiel.

Notre première récolte de trente kilos nous a permis de participer au concours régional des miels d’Ile de France ou nous avons reçu la médaille d’or pour le miel de Courbevoie.

D’autre part, nous avons eu la joie d'intervenir dans des classes et d’accueillir, à de nombreuses reprises, sur le rucher des élèves afin de les sensibiliser à la biodiversité et à l’importance de protéger les abeilles pour l’avenir de notre planète.

Côté vente du miel et des produits de la ruches, je suis présent depuis plus de dix ans le samedi, sur le marché de Villebois-Mareuil  sur Courbevoie et le dimanche sur Asnières, Place des Victoires. Je propose les miels de deux très grands apiculteurs :

- Camille Vergnon, troisième génération d'apiculteur, qui récolte son miel en Isère, dans le Massif-Central et la Vallée du Rhône,

- Michel et François Gacon qui produisent depuis plus de cinquante ans les meilleurs miels de Corse.

8 Alfonsi.jpg
logoamop-removebg-preview.png

Chaque année nous participons, en juin et en septembre, aux week-end portes ouvertes lors de la fête des jardins, en espérant susciter des vocations.

141601469_414454969770718_52777909963903
20191222_202039.jpg

Puis, Olivier Bouviala, le responsable du Parc de Sceaux et du Patrimoine Naturel du 92, m’a autorisé, en 2013, à développer un nouveau rucher au Parc Henri Sellier au Plessis-Robinson.